Nantissement LPP

Vous avez déjà des notions en financement ? Vous êtes donc certainement au courant qu’il vous est parfois possible de nantir votre avoir de 2ème pilier.

Il faut toutefois prendre en considération que tous les établissements ne vous proposerons pas forcément la possibilité de nantir des avoirs de prévoyance car certains jugent ces garanties insuffisantes.

 

Pourquoi nantir son 2ème pilier ?

Il y a principalement deux raisons pour lesquels certains acquéreurs nantissent leur caisse de pension:

  • Eviter le retrait LPP et les inconvénients que cela génère dont notamment: Perte de rentabilité sur l’avoir LPP, impôt lors du retrait de l’avoir de prévoyance, fin des possibilités de rachat fiscalement avantageuses, perte de prestations en terme d’invalidité ou de prestations de survivants.
  • Améliorer son rating client (note que la banque attribuera au dossier hypothécaire) dans le but d’obtenir de meilleurs taux.

 

 

Comment fonctionne le nantissement:

Vous souhaitez acquérir un bien à 1’000’000 CHF et disposez, pour vos fonds propres, de 100’000 CHF cash et 100’000 CHF d’avoirs de prévoyance (frais d’achat non inclus).

La solution qui vous sera certainement proposée d’emblée par le banquier sera le retrait de l’avoir de prévoyance dans le but de ramener le financement à 80% de la valeur du bien soit 800’000 CHF. L’amortissement demandé par la banque sera alors de l’ordre de 9’000 CHF / an. 

La seconde option consiste à demander un prêt sur ses avoirs de prévoyance. Concrètement, l’établissement finance votre bien à hauteur de 90% soit 900’000 CHF et prend en garantie 100’000 CHF d’avoirs de prévoyance afin de couvrir son risque complémentaire par rapport à un financement à 80%. L’amortissement demandé sera alors de l’ordre de 15’600 CHF / an.

Vous vous posez des questions concernant la meilleure alternative liée à votre situation ? Nos conseillers se tiennent volontiers à votre disposition afin d’étudier la situation individuellement.

 

Envie d’en savoir plus ?